Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
marcosocho 09/09/2013 23:23:13
La mise en scène est la plupart du temps au top, la profondeur de champ, le traveling, les petits détails, c'est du travail d'orfévre. Ce qui pèche c'est le scénario.
Bon déjà le thème: la défense des oeuvres d'art, patrimoine de la France. Il ne faut en aucun cas détruire les originaux (bon à la limite c'est important même si l'Art est le nouveau sacré aujourd'hui ce qu'il faudrait peut-être parfois questionner) mais même pas les laisser aux Allemands (je pense que comme c'est la fin de la guerre, les Français auraient pu facilement récupérer les oeuvres, il y aurait peut-être eu des disparitions mais ça aurait pas été dramatique). Pour défendre le patrimoine de la France (bon déjà, les oeuvre n'appartiennent pas qu'à la France et Picasso par exemple n'a pas toujours peint en France), on emploie Burt Lancaster. Merci Hollywood! C'est très énervant de voir tous ces Américains parler anglais (avec les allemands qui parlent anglais plus agressivement, c'est à ça qu'on les reconnait :hum: ). Et donc plein de gens vont mourir pour empêcher ce transfert. Ce n'est pas parce qu'on dit que c'est absurde dans la dernière scène que ça excuse le film.
Ensuite le déroulement du film: on a Michel Simon qui sabote le train mais qui passe juste avant le bombardement, c'est totalement stupide. Ça me semble une péripétie rajoutée comme ça.
Ensuite on a une phase confuse d'infiltration que l'on ne nous explique pas. Burt sort de son hotel pour buter un soldat et revient. J'imagine que c'est pour téléphoner mais on ne le voit pas faire! C'était pas utile de préciser?
On a ensuite le détournement du train qui fait demi-tour sans que les Allemands ne le voient, c'est une bonne idée (même si encore une fois, il pouvait faire ça un peu plus clair. (d'autant qu'on n'a même pas une scène où ils disent qu'ils ont un plan). Et là on apprend que Metz en 1944 est en France :bravo:
Ensuite le scénario devient plus clair et logique mais cette première phase m'a paru totalement flou.
C'est quand on a Lancaster seul que j'ai commencé à vraiment apprécier le film (même si encore une fois la mise en scène avant est géniale, très spectaculaire). Ne plus être confus, ça m'a pas mal aidé :hap:
Lt-Schaffer 14/10/2013 00:38:15
"Pour défendre le patrimoine de la France (bon déjà, les oeuvre n'appartiennent pas qu'à la France et Picasso par exemple n'a pas toujours peint en France), on emploie Burt Lancaster. Merci Hollywood!"


:d) c'est bien connu que John Frankenheimer fait du cinéma hollywoodien et americanisé à mort :sleep:
EzE_Deimos 01/07/2014 17:37:54
On peut effectivement reprocher à Frankenheimer son ciné hollywoodien mais après avoir vu le pitoyable Monuments Men de Clooney, force est de constater que le discours sur l'importance de sauver l'art qu'il place dans les 15 premières minutes du film est mille fois supérieur et profond par rapport au long prêchi-prêcha de 2h de Clooney.
Lt-Schaffer 01/07/2014 18:30:35
Je comprends pas votre délire avec le ciné Hollywoodien là (du moins tel que vous le sous-entendez) :hap:

L'archétype du cinéma Hollywoodien d'époque dans le "même genre", c'est Les Canons de Navarone... On en est quand même loin. :hap:
EzE_Deimos 01/07/2014 20:39:16
Le côté "tout le monde parle anglais" par exemple qui pourrait gêner certains dans l'immersion (mais ce qui n'est pas mon cas, j'ai beaucoup aimé ce film hein :noel: ).
Zering 17/02/2015 14:07:17
Arrow Video le sort en Blu-Ray!!! :bave:
ineusleau 24/12/2019 18:51:35
Un film bon de bout en bout. J avoue avoir été perdu un moment quand le perso de Burtcanster doit contacter Maurice. Pourquoi c est un vrai problème que Burt soit retenu à la barre, toute la péripétie qui suit.

Mais je pense qu en salle, c est parfaitement limpide quand on est concentré et qu on a pas sur ses genoux un chat qui veut se faire remarquer ^^"

Et j aime beaucoup le propos aussi, y a plein de conflit de pensée et de dilemmes, jusqu'à la fin.