L'intendant Sanshô IMDb

Sanshô dayû
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
leprodiss 14/08/2010 16:49:55
Tu l/as vu ce soir Red ? Moi aussi ! C/est quoi ces notes de merde ? :hap:
leprodiss 14/08/2010 18:59:55
J/écris un petit truc d/abord et je la mets :hap:
marcosocho 18/11/2012 20:00:00
la mise en scène est très soignée et il y a des scènes magnifiques. Mizoguchi sait vraiment créer un univers dans ses films.
Mais je n'arrive jamais à accrocher totalement chez lui. Peut-être ce scénario classique, cet aspect assez austère. En tout cas je n'arrive pas à adorer ses films.
harmonia 05/02/2013 18:10:48
C'est vrai que le film est assez austère, il se concentre sur son objectif du début à la fin sans concessions aucunes pour nous marquer au fer rouge...

Certaines scènes sont effectivement incroyables, incroyables de drame, de rudesse mais aussi de sobriété.

Il s'agit également d'un beau film sur l?absence - Avant tout sur la dignité, la condition de l'homme -

Le récit est simple mais formidable de cohérence et fort bien rythmé. La seule chose qui me chagrine néanmoins :
Pourquoi le père laisse t-il sa famille partir sans défense aucune ? Il est tout de même gouverneur à ce moment, ca parait impensable de laisser sa descendance et sa femme sans protection non ?
castor 27/02/2013 17:52:14
Et à la fin il a le sang froid ? :hap:
Moorhuhn 15/07/2013 11:26:26
Je tiens à applaudir cette blague :hap:
Goldi 08/10/2013 22:57:09
Yorda, toujours le patron des galeries :bave:

Merci, ça donne TROP envie de le revoir :coeur:
Zering 24/02/2015 00:01:53
Mon premier film de Mizoguchi. Je suis presque déçu, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus hermétique et difficile d'accès :hap: En fait, c'est simple, beau, et d'une très grande épure. J'ai hâte d'en voir d'autres.
Des recommandations Waho et Yorda ?
Shanghai 24/02/2015 00:02:32
Les contes de la lune vague après la pluie !
belenos 24/02/2015 17:36:07
Mizoguchi n'est pas du tout un auteur hermétique justement.

Dans les années 30 il est l'un des chefs chef de file du réalisme japonais et il ne trahira presque jamais à cette volonté de livrer un cinéma "réaliste même dans ses Jidaigeki (Sauf pendant la guerre peut-être).
Donc malgré sa virtuosité on ne peut pas dire qu'il soit difficile d'accès, si cela sous-entend un degré d'abstraction plus important.
Les scénarios qu'il accepte sont toujours bons en plus alors... :hap:

En effet dans la même veine que celui-ci je te conseille le même qu'Electric en rajoutant Les Amants Crucifiés ainsi que O-Haru Femme Galante qui a ma préférence!