Walden IMDb

Diaries Notes and Sketches
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
machinalaver 02/10/2014 17:14:33
Fin de la troisième bobine. C'est superbe. Pas le temps de finir aujourd'hui malheureusement.
machinalaver 09/10/2014 00:58:56
Pour moi Walden c'est surtout une manière de ne pas dire "l'insaisissable", de montrer des images ( que chacun est libre de regarder ou non et je trouve cela important que Mekas le dise ) qui essayent justement de saisir une chose qui s'échappe - appelons là "la vie" - pour poindre de manière invisible et omniprésente en filigrane, dans un sous-texte. Et alors cette vie, grouillante, fuyante et folle, à l'image de la ville de New-York sans cesse en mouvement, par moments on parvient à s'en souvenir ; dans le sourire d'une jeune fille ; la neige tombante ; la drôle de tête d'un âne ; les chevilles d'un inconnue.

Par contre j'ai un peu peur de regarder "as i was moving...". On m'a dit qu'il parlait beaucoup dedans et j'aime pas tellement l'entendre. C'est mieux quand il se tait. :hap:
Goldi 23/01/2015 15:54:04
Au regard des notes, il semble utile que je justifie la mienne :hap:

Je rejoins FandeDQ (moi aussi je fais revivre le passé :hap: ), j'ai trouvé l'objet sans âme, enfin ça ne m'a pas parlé, ni ému. Le début était pourtant très bon, mais dès la deuxième bobine et les notes sur le cirque, là j'ai décroché.
Par-ci par-là des passages plus intenses, le passage où l'on entend Cocteau réciter m'a sorti de la torpeur dans laquelle j'étais englué.

Je suis peut-être pas fait pour l'expérimental après tout, ou alors sur des durées plus courtes ... mais je vais quand même attendre d'en voir un peu plus pour être catégorique à ce sujet.
blazcowicz 23/01/2015 16:00:31
Ne regarde pas As I Was déjà :hap:
Goldi 23/01/2015 16:01:36
Ben justement je mise tout sur lui à présent :snif:
blazcowicz 23/01/2015 16:11:28
Ben tu parles de durées plus courtes juste au-dessus tu vas en chier :hap:
Goldi 23/01/2015 16:21:49
Ah oui d'accord :rire:

J'avais mal compris :hap:
Non mais si il y a de l'émotion, de la nostalgie comme j'ai pu lire, que j'en suis touché, ça ne devrait pas être un problème :) (du moins j'espère)
blazcowicz 23/01/2015 16:35:17
Ca m'attirait énormément ça mais j'ai été trop rarement ému.
Goldi 24/01/2015 13:29:23
Ne me dis pas ça tu me fais stresser
kaelin 20/09/2017 17:46:35
Je rejoins Garbage.
A un moment, Mekas affirme que le cinéma, c'est "un cœur qui bat"; le sien est vraiment un coeur tachycardique, avec ses 90% de plans qui ne dépassent pas la nanoseconde, ses accélérés, cette absence presque totale d'images fixes...
A un moment ça n'a plus aucun sens, cette frénésie quel que soit l'instant filmé. Pas de contemplation, pas de respiration et ce faisant un détachement absolu et migraineux à l'égard de ce qu'on voit ou plutôt ne voit pas.
Il s'agit alors de ressentir, d'être sensible à cette synesthésie image/son parfois bien pataude et stridente. Mais cette jouissance se mute pour moi en calvaire sur une durée de trois heures. Alors, bien sûr, on peut saucissonner le visionnage, mais autant diviser cette fiche en 6 courts.
Par ailleurs le propos est parfois assez sentencieux, voire carrément méprisant à l'égard des journalistes allemands.Message édité