In the Heat of the Sun IMDb

Yang guang can lan de ri zi
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Harmonia 09/09/2012 11:42:25
J'ai passé un super moment :coeur:
Kino 12/12/2012 18:33:49
DorianGray :coeur:
Moriarty 12/12/2012 18:35:05


merci à waho pour la découverte! :)
Ripailloux 22/01/2013 00:18:53
Ca met quand même du temps avant de démarrer... La première m'a pas vraiment convaincu, la seconde plus. L'histoire d'amour est bien traitée mais la mise en scène est un peu excessive dans la lumière comme l'a souligné je sais plus qui aux premières pages...

Bien cruel.
Waho 22/01/2013 00:28:45
Perso je préfère encore la première partie, enfin la vie des jeunes est tellement bien retranscrite que ça me suffit, même si l'histoire ne démarre vraiment que plus tard. Et oui le spectateur est souvent ébloui dans les film, j'ai beaucoup aimé cette idée !
Garbage 10/10/2013 16:02:21
Au début j'étais pas trop fan, puis quand l'histoire se met réellement en place j'ai adoré. Comble du truc, quand on approche la fin, avec la scène de l'anniversaire, j'ai trouvé ça sensationnel l'idée (qui interroge beaucoup sur ce qu'on vient de voir).

Hélas à la toute fin c'est assez mal utilisé j'ai trouvé. ( notamment la scène de la piscine, j'aurais trouvé ça encore plus fort de finir sur un fantasme, ou du moins une scène qui laisse le doute... Puis la toute toute fin avec les gars qui se retrouvent, osef franchement )

En tout cas le côté restitutions souvenirs, enfance, et surtout une telle fraîcheur dans la mise en scène (ces couleurs franchement, ça envoie du rêve), j'ai aimé. C'est différent que Les Démons à ma porte mais beaucoup mieux finalement, Jiang Wen est fidèle à un genre et n'en sort pas.
Waho 10/10/2013 16:23:29
Quand même la fin on s'en fout pas ! Le narrateur passe tout le film a parler de ses fantasmes, d'une fille qu'il aimait dans une époque révolue. Et peu à peu tous les souvenirs deviennent flous et emmêlés, comme si cette époque disparaissait peu à peu. Et là on arrive dans le présent, dans une Chine transformées, ils sont dans une limousine, loin, très loin des années Mao et de leur enfance. Ça amène plein de réflexions passionnante sur l'histoire de Chine, et en plus c'est presque beau tellement c'est cruel !
Garbage 10/10/2013 16:38:54
A ce point ? S'il voulait vraiment faire une "comparaison" comme tu sembles le dire je pense qu'il aurait dû plus s'attarder dessus... Mais même pour une histoire qui se passe à 99% à un moment donné, je trouve ça dommage de faire un retour au présent, surtout aussi court. Soit il le fait plus long et ça saute aux yeux (car les changements de la Chine concrètement on les voit pas, il y a une limousine ok mais c'est sur une route, c'est tout...), soit il ne le fait pas, mais là j'ai trouvé ça extrêmement maladroit de la part du réalisateur
Waho 10/10/2013 16:47:52
Si je me souviens bien ils sont en pleine circulation, dans une ville foisonnante, y a un plan large qui montre des grands immeubles, ils sont en limousine... Le contraste il saute aux yeux, et on finit par comprendre pourquoi il s'accroche autant à ses souvenirs d'enfance, aussi confus soient ils. Pour moi c'est une scène cruciale.
Waho 10/10/2013 16:48:32
Après que tu trouves ça maladroit je dis pas, je réagissais juste sur ton "osef" en fait :o))