Commentaires
Melaine 19/10/2019 13:48:37
d'autant que Bergala c'est loin d'être un frondeur marginal, c'est un universitaire, qui fait des textes assez carrés (sans doute trop d'ailleurs) et a des goûts relativement traditionnels, de ce que j'en sais.
Melaine 19/10/2019 13:54:21
bon ma façon de dire ça est trop nulle, je suis désolé, ça risque de créer d'engendrer encore de l'animosité, mais c'est le genre de choses qui me gonfle vraiment... :-(Message édité
Westen 19/10/2019 15:14:18
Melaine a écrit :C'est pénible quoi, on peut pas dire "oui" à tout, à un moment donné quand le monde (et le cinéma avec) va mal comme aujourd'hui c'est la moindre des choses de dire clairement "non, je ne veux pas de ça". Mais y a une sorte d'autorité majoritaire très oppressante à l'égard de toute parole un peu déviante, comme si on n'avait pas le droit d'être contre ou de ne pas aimer...


C'est la démarche/approche dans la forme que je critique surtout, ce qui ne veut pas dire que je prêche la censure de ce genre de vieux réac, pour le cinéma et ses problèmes en "général" (encore actuel) j'en suis conscient mais je pense que tu me connais un minimum sur ce point.
J'imagine qu'il y a de meilleurs moyens de vendre Rohmer sans partir dans une croisade (un peu maladroite), enfin je comprends la réaction de Crutch.

Melaine a écrit :c'est comme Frémaux dans son vidéo-club de Konbini qui dit, entre autres conneries et hypocrisies que, quand même, Truffaut dans les années 50 il était un peu trop méchant et qu'heureusement à la fin de sa vie il s'est réconcilié.


A première vue de ce que j'ai tiré de Frémaux sur la vidéo Konbini c'est qu'il a l'air trop optimiste et indulgent (pour te dire il m'a gonflé dès les premières minutes autour du marché physique), je pense comprendre ton agacement, mais il n'a pas tout à fait tort au fond sur certains points comme le cas Todd Phillips et ce recul qu'il faut prendre envers un cinéaste au lieu de cataloguer, même si je ne partage pas trop cette dernière dans le sens qu'il y a des causes perdues.
Enfin il a l'air d'être autant un extrême que ceux qu'ils dénoncent.

Melaine a écrit :Et honnêtement ça me fatigue qu'on en soit encore à râler pour quelques tacles ou prises de positions affirmées


Tu dis ça à cause de ton expérience passée ? :hap:
Crutch 20/10/2019 23:42:26
Melaine qui rejoint Todd Phillips en se plaignant qu'on ne peut plus rien dire :rire: . Encore une fois, tu sembles avoir de très nets problèmes d’interprétation textuelle, c'est même pas un sous-entendu à ce niveau chez Bergala, y a clairement Rohmer qui fait du cinéma pour les vrais et les vilains pas beaux perdus dans l'horrible cinéma normalisé où on passe pas de vacances à Dinard. Aussi, la différence entre "tacler un cinéma pour faire l'éloge de l'autre" et "faire une éloge et en profiter pour tacler un peu au passage" me semble au mieux ténue et au pire malhonnête. Si tu tacles, tu tacles, c'est pas en le passant sous le tapis rhétorique que ça rend ça joyeux. Petite remarque sur le fait que à chaque fois que tu postes un texte et que quelqu'un le critique, ton message suivant c'est "le texte n'est pas extraordinaire": à un moment faut commencer à comprendre que y a des trucs à revoir dans tes références.

Enfin, parlons du fait de dire "non, c'est non!": Le monde va mal, le cinéma va mal, faut le dire, faut mettre les poings sur la table! Désolé de te déciller, mais c'est clairement pas avec toi qu'il va aller mieux, vu à quel point tes non-arguments et tes appréciations complétement pétées provoquent un mélange de rire, de pitié et de gène (et de tristesse si on est en empathie) qui ici appellent encore une fois un parallèle avec la pensée complotiste : c'est le point de vue solitaire, donc forcement juste, contre la masse, "l'autorité majoritaire très oppressante" qui l’empêche de s'exprimer, qui ne le reconnait pas. Mais le pire, c'est que c'est même pas comme si c’était vraiment le cas: le constat sur la faiblesse de la production contemporaine, c'est pas quelque chose de si rare (moi je suis bon public mais les Marvel je peut plus. Et Buzz me chante souvent les tremolos sur la faiblesse des ses enthousiasmes en salles). Mais toi tu t'es mis dans une espèce de chapelle extrémiste où les cinéphiles comme le public lambda, tous deux dans l'erreur bien sur, t'ignorent complétement, et tu t'es convaincu qu'elle t'allait très bien, parce que mine de rien c'est un moyen de te distinguer de la banalité. Tu es le Galilée de Brecht. Bravo. Qu'est ce qu'on est méchants, nous autres qui essayons de te faire renier ta pure vérité. Je me confesse, j'ai vu quasiment tout Wang Bing, je sors d'un Abel Gance et j'ai aimé Joker. Faut croire que je dis oui à tout sauf à Rohmer, c'est pas de bol quand même. J’espère que t’apprécies ta session plan fixe de Benning pour te laver les yeux des films où y a pas de réel comme Speed Racer, symptôme évident de la décadence de la société contemporaine.

Bon, maintenant l'envoi: c'est pas vraiment parce que t'as des fortes opinions sur ce que devrait être le cinéma que je t'envoie ce genre de messages. C'est parce que tes fortes opinions n'ont aucun intérêt. Tes argumentaires reposent sur des trucs comme la "respiration autonome des êtres et des choses" qui quelque soit la manière dont tu le tourne ne correspond à rien du tout, et quand t'aimes pas un truc tu répète en boucle "effets" ou "mode", voire "gestapo" quand tu veut être truculent. Ça en devient repoussant. Le Gaucho de Tourneur je l'ai déjà vu mais si c’était pas le cas maintenant que c'est ton top 1 j'aurais eu dans ma tête "film tout claqué et sans doute mineur" à l'idée de le voir. T'es devenu une boussole qui indique le sud. Sur Dvdclassik tu t'es contenté de poster tes notes et t'es devenu le bouffon du forum. Tu méritais mieux, je le répète encore et encore, mais tu t'es coincé tout seul là dedans et maintenant tu aimes ça. Et moi je me suis coincé tout seul dans le rôle du mauvais flic. Crois-le ou non, mais après ton commentaire sur la page de Mischka, j'ai rédigé un message complet avant de ne pas l'envoyer en me disant "ça vaut clairement pas la peine de l'incendier quand il se contente d'aimer un film." Pour dire que je profite pas de chaque occasion pour cracher ma bile, et que c'est pas quelque chose que j’apprécie particulièrement. Et que les gens aiment Rohmer dans l'absolu ça me pose pas de problème, si Ineuseleau adore sa session Rohmer tant mieux pour lui, parce que je lui fait confiance pour y découvrir quelque chose qui peut être moi m’échappe ou m’insupporte. Mais toi tu ne découvres dans les films que ce que tu veux y voir, tu fait d'aimer ou de détester une arme de distinction, et tu aimes Rohmer et déteste le cinéma "contemporain" pour tout un tas de mauvaises raisons.

Est-ce que c’était suffisant comme animosité? Message édité
Melaine 20/10/2019 23:50:27
:sleep:
Tangerine 21/10/2019 00:04:31
Ca clash sec ici :malade:
Melaine 21/10/2019 02:26:35
je sais pas si tu te rends compte que ça fait plus d'un an que tu décharges ta bile régulièrement sur moi en sortant toujours le même refrain, toujours les mêmes clichés butés, en délirant sur ma personne et mes prétendues postures (avec chaque fois la même condescendance paternaliste et psychologisante), sans la moindre ouverture ou curiosité et surtout sans même te rendre compte que, pendant ce temps-là, ma pensée et mon écriture n'ont cessé d'évoluer. Du coup je trouve ça assez cocasse de me reprocher de choisir à l'avance ce que je décide de voir dans un film ou de me complaire dans une petite posture alors même que c'est exactement ce que tu fais vis à vis de moi.

Par ailleurs ce genre de message est particulièrement pénible parce qu'il est fait de telle façon que je ne peux pas répondre autrement qu'en entrant dans le clash, ou en me justifiant personnellement. Et je n'ai envie ni de l'un ni de l'autre : je ne souhaite pas me bagarrer sans motif (et surtout pas avec toi, il y a beaucoup de trop de méchanceté et de bassesse dans tes messages pour un quelconque plaisir de la dispute), mais je ne souhaite pas non plus m'étaler ni parler de moi, ça ne m'intéresse pas (je l'ai déjà beaucoup trop fait ces dernières années et je le regrette). D'ailleurs je suppose que ça n'intéresse personne ici, je ne vois même pas à quoi servent tes attaques récurrentes, si ce n'est chercher à nuire. J'aurais mille et une chose à te reprocher en retour, je pourrais te répondre avec des paragraphes aussi longs que les tiens, d'autant que je te trouve assez souvent parfaitement méprisable, mais je ne le fais pas tout simplement parce que c'est inutile, et ça ne ferait même que nourrir un climat d'agressivité et de tension qui m'est personnellement désagréable et qui, je crois, n'apporte rien de bon à la communauté. Bref je m'arrête là, et vive Rohmer.
VilainChien 21/10/2019 07:41:16
Les arguments qui sauvent le cinéma :cool: